Objectif de ce blog

stop-1502026

Recevoir des témoignages et donner des informations :

  •  Libérer une parole taboue, censurée, parce que touchant l’intime féminin : la sexualité, et le rapport au milieu médical qui présente l’accouchement comme un acte médicalisé, une pathologie.
  • Donner la parole aux femmes, aux pères, aux professionnels touchés par ces violences, victimes, témoins…
  • Donner des moyens d’accès aux informations utiles
  • Transmettre de l’information et des accès aux informations (liens aux professionnels, livres, vidéos autres médias etc) en la rendant accessible facilement au plus grand nombre.
  • Permettre d’accéder à des outils pour prévenir les violences obstétricales
  • Permettre aux patients de connaître leurs droits, les lois qui les protègent, afin de prévenir ces violences ou d’agir si elles ont été vécu.

 

Dans le but de contribuer à :

  • Favoriser le changement dans les pratiques et usages autour de la grossesse, l’accouchement et les premiers temps juste après la naissance.
  • Redonner aux futurs parents, leur place d’acteur avec pouvoir de décision et de choix libre à tout moment dans le respect de son corps, de la sécurité et des lois en vigueur dans notre pays. Passer du statut passif à celui d’acteur et d’interlocuteur.
  • Participer au retour vers la normalité (nature, physiologie) de la grossesse, l’accouchement, l’allaitement qui ne sont pas des maladies.
  • Se familiariser avec la physiologie humaine (nous sommes des mammifères et notre corps fonctionne en tant que tel…) afin de limiter les dérives médicales insupportables et insensées (= dans le non-sens !) aux conséquences lourdes pour la mère, l’enfant, le couple parental, ….la société !
  • Contribuer plus largement à un monde plus paisible où chaque individu a les ressources pour gérer ses choix de vie
  • Permettre qu’un vrai dialogue multi parties (parents, sage-femmes, professionnels, médecins, tous les intervenants autour de la grossesse, la naissance) soit constructif et aille dans le sens d’une qualité de présence, d’accompagnement adapté à chaque famille, quelle que soit ses choix et sa forme.
  • Faire reconnaître l’impact de ces violences masquées, répétées, voire normées. 
  • Contribuer en tant que Doula à la prévention de ces violences ordinaires.