Le rôle de la doula

Rôle de la doula :

Préliminaire important, la Doula rencontre les parents à leur domicile. De fait son accompagnement s’inscrit dans un profond respect du cadre de vie et de l’histoire familiale du couple ou des parents.

Dans leur intimité et grâce à la relation de confiance qui se tisse au fur et à mesure du temps, les parents peuvent plus facilement s’autoriser à déposer auprès de leur doula leurs questionnements, doutes, interrogations, événements difficiles qui les traversent au moment de la grossesse, de la naissance ou encore au retour à la maison avec bébé. C’est aussi un espace qui permet autant à la femme qu’à l’homme, d’aborder des événements traumatiques, des violences obstétricales subies durant cette grossesse ou antérieurement.

La doula a donc un rôle essentiel dans la transmission des informations suite aux questions des parents. « Qu’est-ce que je peux refuser comme acte médical ? », « comment se passe mon arrivée à la maternité ? », « Que va-t-on faire à mon bébé à sa naissance », « c’est quoi un déclenchement/une épisiotomie ? » …

http://gentlyborn.co.za/wp-content/uploads/2013/12/DOULA.jpg

Sa fonction de tiers, son authenticité et son écoute lui permettent d’être dans l’accueil inconditionnel de la parole des parents sans aucun jugement.

Des études ont prouvé que le soutien d’une Doula améliorait la qualité de l’accouchement et réduisait donc le nombre d’interventions médicalisées. (1)

50% de diminution du taux de césarienne .

25% de réduction du temps de travail .

60% de réduction de demande de péridurale .

30% de réduction d’utilisation d’analgésique .

40% de réduction de l’utilisation de forceps

Six semaines après la naissance (2), les mères accompagnées par une doula présentaient moins de signes d’anxiété et de dépression, se sentaient plus en confiance avec leur bébé, plus satisfaites dans leur relation de couple (71% contre 30%), avec un taux d’allaitement plus élevé (52% contre 29%)

1 The Doula Book : How a Trained Labor Companion Can Help You Have a Shorter, Easier and Healthier Birth by Marshall, Phyllis Klaus and John Kennell (Perseus Press, 2002)
2 A Doula Makes the Difference by Nugent dans Mothering Magazine, mars-avril 1998.

Rôle de la doula dans la prévention des violences obstétricales :

La doula a avant tout une position privilégiée avec le(s) parent(s) de par ses outils professionnels centrés sur la personne, sa disponibilité, son attention à l’autre, son regard et la relation de confiance qu’elle a su tisser au fil des rencontres à domicile.

Cette intimité permet aux parents, à la femme de se confier plus facilement (si elle le souhaite bien sûr) sur des épisodes qui ont pu être sensibles voire traumatiques dans son (leur) histoire de vie.

La doula saura rester authentique, fiable et dans la reconnaissance de ce que la mère/le père peut traverser.

En fonction des questionnements et des problématiques rencontrés, la doula peut transmettre les coordonnées de professionnels, des partenaires (associations…)  de son réseau qui pourront répondre aux besoins spécifiques exprimés.

La doula peut permettre aux parents qui le souhaitent d’avoir accès à de nombreuses informations : 

  • Sur les droits des parents et particulièrement du patient
  • Sur les lois relatives à l’information et au recueil du consentement éclairé.   
  • Sur les choix possibles : les différents professionnels de la santé, et lieux de naissance
  • Les sites /associations de soutien, d’information et d’expression
  • Les livres, vidéos autour du sujet de la périnatalité
  • Sur la physiologie et le déroulement naturel de la grossesse, l’accouchement et ses suites, autour de la maman et du bébé incluant l’allaitement
  • Sur les actes médicaux pratiqués, leur justification, leurs effets et conséquences sur la santé de la mère, de l’enfant.
  • Sur les autres professionnels/réseaux autour de la périnatalité.

La doula peut également informer les parents sur leurs possibilités :

  • Choix du suivi de grossesse (suivi global, semi global …)
  • Choix du lieu et des modalités d’accouchement : en maternité (hôpital ou clinique), en plateau technique, en maison de naissance, à la maison
  • Réalisation du projet de naissance : formalisation de leurs désirs et aussi leurs refus d’actes ou gestes au moment de la naissance, donné à l’équipe médicale en charge de l’accouchement.
  • Information sur l’existence du protocole dans les maternités : le protocole découle d’un contrat entre la maternité et sa compagnie d’assurance. Ce sont des actes et gestes médicaux réalisés par le personnel médical en fonction des situations rencontrés. Il est important d’essayer d’avoir des informations sur ces gestes qui peuvent avoir un impact sur le déroulement de la naissance (ex : pose d’un monitoring fixe et permanent empêchant le mouvement, toucher vaginal toutes les heures, pose d’une perfusion ou d’une voie, rupture artificielle de la poche des eaux, pose d’ocytocine de synthèse pour accélerer le travail, utilisation de forceps ou ventouse après 30 min à pousser, poussée dirigée, épisiotomie systématique, actes sur le bébé à la naissance…). A savoir que ce protocole n’empêche pas d’être respecté dans ces choix et demandes et ne justifie pas qu’on réalise sur vous des gestes non consentis!

Ces informations permettent aux parents de réaliser leurs choix librement et de manière éclairée, ainsi que de connaître leurs droits. Au delà de ça, ces connaissances acquises par les parents leur permettent de se positionner face aux équipes médicales et de faire connaître et respecter leurs besoins.